Accro à la dépense? Établissez un budget

Nous avons tous déjà succombé à la tentation d’acheter un nouveau gadget, une nouvelle paire de chaussures ou tout autre cadeau sur un coup de tête. Cette habitude de consommation irréfléchie est si répandue et si ancrée en nous en raison des publicités à la télévision, dans les magazines ou dans les médias sociaux que nous lui résistons à peine. Parfois, nous dépensons pour acheter ce dont nous avons besoin, mais le plus souvent, ce n’est pas le cas.

Nous dépensons parce que ça nous fait du bien, parce que l’achat d’un nouveau chandail, du téléphone dernier cri ou d’une belle œuvre d’art provoque une montée d’adrénaline et nous fait oublier le stress lié au travail, une dispute de couple ou, ironiquement, nos problèmes financiers qui perdurent. Nous dépensons également parce que les cartes et les marges de crédit permettent de le faire plus facilement; nous pouvons profiter immédiatement des choses que nous voulons et les payer plus tard.

Il n’y a absolument rien de mal à s’amuser ou à se faire plaisir de temps en temps. Mais quand des achats impulsifs fréquents commencent à nuire à l’atteinte d’autres objectifs financiers, la situation peut rapidement se détériorer. Ils peuvent entraîner des problèmes à long terme difficiles à régler qui se soldent bien souvent par une proposition de consommateur ou une faillite personnelle.

Il est difficile de trouver l’équilibre, mais tout devient beaucoup plus facile lorsqu’on respecte un budget.

Choisissez l’outil qui vous convient

Il y a d’innombrables façons d’établir un budget, mais aucune n’est vraiment meilleure qu’une autre. Ce qui importe, c’est de trouver l’outil qui vous convient et de s’en servir à long terme.

Vous préférez utiliser du papier et un crayon? C’est parfait! Trouvez un carnet ou un cahier que vous aimez et que vous serez fier de porter avec vous. Vous pouvez aussi utiliser une feuille de calcul. Créez un gabarit comportant des formules et des champs à remplir que vous utiliserez chaque mois pour établir efficacement et facilement votre budget. Vous pouvez aussi vous servir de votre téléphone intelligent. Il existe plusieurs applications efficaces (et gratuites) qui permettent d’établir un budget et d’effectuer sans peine un suivi de vos dépenses en temps réel.

Quelle que soit la méthode que vous choisissez, n’y dérogez pas. Consultez votre budget au moins une fois par jour pour vous assurer que les chiffres sont à jour et que vous êtes toujours au fait des dépenses que vous pouvez vous permettre.

Choisissez le bon moment et le bon endroit

L’établissement d’un budget peut être stressant, surtout si vos finances sont serrées ou que vous essayez de sortir de l’endettement. Pour rendre le processus harmonieux, utile et conforme à vos objectifs, choisissez un moment où vous serez dans de bonnes dispositions. Évitez les distractions et les tentations susceptibles de nuire à l’atteinte de vos objectifs financiers. Tout comme il n’est pas judicieux de faire son épicerie le ventre vide, il est rarement avantageux d’établir son budget quand son subconscient est envahi par une foule de messages publicitaires ou que l’envie de dépenser vous tenaille. Trouvez une méthode qui vous convient, faites-en un rituel et respectez-le, coûte que coûte.

Établissez votre budget

Revenus – Calculez tous vos revenus nets prévus pour le mois, à savoir votre revenu d’emploi (le montant qui sera déposé dans votre compte), les avantages fiscaux, les rentes, les revenus locatifs et toute autre somme.

Si une tranche de vos revenus est variable (p. ex., vous êtes payé à l’heure et n’avez pas d’horaire fixe), il vous faut faire une estimation. Assurez-vous de constituer un coussin financier qui vous permettra de couvrir vos dépenses si vos revenus s’avèrent plus faibles que prévu.

Dépenses – Elles comprennent tous les débours prévus pendant le mois, comme les factures ou les coûts liés au magasinage et au divertissement. Vous diviserez ces dépenses en trois catégories :

  • Dépenses fixes – Dépenses que vous effectuez chaque mois et qui, généralement, ne changent pas. Elles peuvent comprendre le loyer ou le prêt hypothécaire, le prêt-auto, les remboursements de soldes de cartes de crédit ou d’emprunts, les services publics, les assurances, la garde d’enfants, la téléphonie mobile ainsi que les abonnements.
  • Dépenses variables – Dépenses que vous êtes susceptible d’engager chaque mois, mais dont le montant varie fréquemment. L’épicerie, l’essence, les sorties au restaurant et les autres loisirs peuvent figurer parmi ces dépenses.
  • Dépenses occasionnelles – Dépenses que vous n’avez pas à payer chaque mois, mais que vous devez prévoir afin d’avoir suffisamment d’économies ou de marge de manœuvre dans votre budget pour les couvrir quand elles surviendront. Elles peuvent comprendre l’achat de nouveaux vêtements ou de cadeaux, le magasinage de la rentrée scolaire, l’entretien d’un véhicule ou les rénovations.

De nombreuses personnes tenteront d’étirer leur budget au maximum en compressant ou en sous estimant leurs dépenses quotidiennes, comme l’épicerie ou l’essence. Toutefois, vous voudrez à tout prix éviter de vous rendre compte, la dernière semaine du mois, que vous n’avez plus les moyens de nourrir votre famille ou de vous rendre au travail en voiture parce que vous n’avez pas prévu assez d’argent dans votre budget pour couvrir ces dépenses. Il importe d’être réaliste quand vous tentez de réduire vos dépenses. Au lieu de comprimer considérablement une dépense, essayez plutôt de diminuer chacune de vos dépenses variables.

Solde – Retranchez vos dépenses de vos revenus. Le solde doit être égal ou supérieur à zéro. Idéalement, il doit être positif. Dans le cas contraire, vous devrez combler le déficit en revoyant vos dépenses et en réduisant vos frais mensuels, ou en examinant vos revenus pour déterminer de quelle façon et à quel moment des revenus additionnels peuvent être générés.

Tout surplus (solde positif restant) constitue votre épargne. Si ce n’est pas déjà fait, ouvrez un autre compte d’épargne afin d’y déposer les surplus chaque mois. Souhaitez ne jamais avoir à y toucher. Toutefois, en cas de dépenses imprévues, ce pécule vous sera d’une aide inestimable et pourrait vous éviter de vous endetter davantage.