Qu’est-ce que « l’inflation du style de vie » et comment l’éviter?

L’inflation du style de vie est la tendance qu’ont les gens à augmenter leurs dépenses selon la hausse du revenu ou du crédit disponible pour s’offrir ce dont ils ont envie, comme des produits de consommation ou des expériences de leur choix.

Si la frugalité est le principe qui consiste à dépenser moins que ce que vous ne gagnez et à utiliser chaque dollar à bon escient, l’inflation du style de vie représente son contraire. Pensez au petit diable sur votre épaule qui vous pousse à dépenser jusqu’au dernier sou, et parfois plus, et qui vous aide à justifier vos actions.

Malheureusement, ce comportement est insidieux, et donc difficile à remarquer avant qu’il ne soit trop tard. La prudence est de mise. Assurez-vous de garder un œil sur votre budget, tout en vivant selon vos moyens, en surveillant votre dette et en gardant vos objectifs d’épargne en tête. Nous avons réuni les trois pièges les plus courants de l’inflation du style de vie, ainsi que des techniques éprouvées pour les éviter.

Toucher une hausse de salaire ou une prime

Le plus grand problème avec l’augmentation salariale ou l’obtention d’une prime réside dans le fait qu’on réussit difficilement à oublier qu’on a travaillé si fort pour l’obtenir. En estimant qu’on est digne de ce revenu, on croit qu’on est en droit de récolter les fruits de notre dur labeur. Après tout, à quoi bon gagner plus d’argent si l’on n’en profite pas?

On se rend donc dans un magasin d’articles électroniques pour acheter une grosse télévision. On se récompense d’un repas hors de prix dans un restaurant gastronomique. On se rend au centre commercial pour refaire sa garde-robe. On achète toutes ces choses qu’on ne pouvait pas se payer auparavant. Bien assez vite, ces gestes deviennent courants.

On prend goût à une capacité de dépenses accrue et au niveau de vie légèrement supérieur qui font à présent partie de nos habitudes. Par contre, à un moment donné, nous devons nous arrêter et nous demander pourquoi nos finances ne se sont pas améliorées.

La solution

Que vous ayez obtenu une hausse salariale ou une prime, prenez le temps de le savourer. Vous avez travaillé fort pour réussir, et il est indispensable de le reconnaître. Néanmoins, la toute prochaine étape devrait consister à réviser votre budget et vos comptes bancaires – et à vous poser les questions suivantes :

  1. Ai-je des dettes dont je pourrais me libérer grâce à la hausse de mon revenu?
  2. Ai-je épargné l’équivalent de trois à six mois de dépenses familiales pour faire face aux imprévus?
  3. Quels éléments essentiels (p. ex., la nourriture, les services publics, etc.) ai-je sacrifiés parce que je vivais d’une paie à l’autre?
  4. Quel est mon taux d’épargne actuel? Que pourrais-je réaliser en l’élevant (p. ex. payer les études des enfants, concrétiser des objectifs de retraite ou m’offrir des vacances sous les tropiques, etc.)?

Une fois que vous aurez mis de l’ordre dans vos priorités et si votre budget le permet, vous mériterez alors une récompense, une petite folie. Vous pourriez choisir un souper au restaurant en famille, un massage ou un nouveau vêtement qui vous fait envie. Par la suite, poursuivez avec vos nouvelles habitudes de consommation.

Rembourser sa dette

Se débarrasser du fardeau de l’endettement est une grande réalisation, c’est pourquoi une célébration est assurément de mise. Mais la partie est loin d’être gagnée. À présent, il vous faut décider comment vous emploierez l’argent qui était alloué au remboursement de vos créanciers.

Malheureusement, peu de gens prennent le temps de se pencher sur les comportements et les choix qui sont à la source de leur endettement. Serait-ce les dépenses excessives? L’inexistence d’un fonds d’urgence pour affronter un imprévu? Ou encore un mode de dépenses « improvisé » sans un budget mensuel planifié? Si l’on ne s’attaque pas à la racine du problème, l’histoire se répétera.

La solution

Le paiement de votre dette vous a permis de réaliser la première étape d’une très grande stratégie financière. Profitez de cette lancée et des leçons apprises comme d’un tremplin vers vos futurs objectifs financiers. Vous pourriez utiliser vos dollars en surplus pour les allouer :

  1. À votre fonds d’urgence (si vous n’avez pas mis de côté de trois à six mois de dépenses de ménage)
  2. À vos fonds de retraite, REER ou CELI ou à tout autre régime d’épargne-retraite
  3. Aux dépenses de ménage (si vous aviez réduit les éléments essentiels, comme la nourriture et les services publics)
  4. Aux REEE ou à tout autre régime enregistré d’épargne-études pour les enfants
  5. À vos économies à court et à moyen terme pour une mise de fonds, un nouveau véhicule, des vacances ou un autre objectif

Vous offrir une récompense unique et raisonnable marquera le coup et soulignera vos progrès jusqu’ici. Cette célébration vous rappellera que vous avez réussi à vous passer de certaines choses pendant l’acquittement de vos dettes, et qu’en vous délestant de ce fardeau, vous avez évacué une grande quantité de stress.

Faire comme tout le monde

Le besoin de suivre le niveau de vie d’un ami ou d’un voisin mieux nanti que vous – en apparence – est probablement la pire forme d’inflation du style de vie. Il pourrait vous conduire à dépenser plus, même lorsque vous n’en avez pas les moyens.

Le mot clé ici est apparence. En effet, à moins d’avoir accès aux relevés bancaires de votre voisin, vous n’avez aucun moyen de savoir si sa richesse est réelle ou s’il n’est pas en fait criblé de dettes. Ainsi, essayer de l’égaler, une dépense extravagante après l’autre, ne fera qu’entraîner deux foyers plutôt qu’un sur la route vers la détresse financière.

La solution

On se compare tous aux gens que l’on côtoie, dans une certaine mesure. L’action est tout à fait normale, voire inévitable. Cependant, il faut savoir maîtriser l’émotion qu’elle suscite chez nous. Avant de procéder à un achat important, remettez toujours en question vos motivations et songez à ses conséquences potentielles.

Vous pourriez vous demander :

  1. Est-ce un article que je désire vraiment (ai-je une autre raison de faire cet achat)?
  2. Quand ai-je commencé à m’y intéresser? Qu’est-ce qui m’a donné envie de me le procurer? Est-ce bel et bien ce qui me fait envie?
  3. Comment est-ce que je me sens? Jaloux? Inférieur? Irrité?
  4. Si je procède à l’achat, vais-je le regretter? Quand? Pourquoi?
  5. Suis-je prêt à me mettre en difficulté financière ou en situation d’endettement (ou à le faire subir à ma famille)?

Il est important de reconnaître ce que l’on a : Comme le dit si bien l’adage, l’herbe est toujours plus verte chez le voisin; mais en réalité, l’herbe est simplement plus verte lorsque vous l’arrosez. On peut envier l’abondance matérielle d’une personne, mais le contraire est également vrai : on ne sait jamais ce que l’on possède qui pourrait faire l’envie de l’autre. Peut-être est-ce la stabilité financière ou une famille tissée serrée?

Des solutions à l’endettement qui changent une vie

L’inflation du style de vie peut mener à toutes sortes de problèmes d’endettement, en particulier lorsque les taux d’intérêt sont bas et que l’accès au crédit est facilité. Si vous vous trouvez dans cette situation, vous n’avez pas à avancer seul. Il existe des options pour que vous puissiez vous libérer de vos dettes et enrayer vos mauvaises habitudes une bonne fois pour toutes.

Au cours d’une consultation gratuite et confidentielle, un syndic autorisé en insolvabilité passera en revue votre situation financière, s’intéressera à vos défis et à vos objectifs, et ciblera les options qui s’offrent à vous pour prendre le nouveau départ que vous méritez. Vous pourriez être admissible à une solution officielle, comme la proposition de consommateur ou la faillite, et vous affranchir ainsi de vos dettes dans un délai aussi court que neuf mois après le dépôt initial. Deux séances de consultation financière sont également prévues pour vous aider à comprendre les causes profondes de votre endettement et à adopter de meilleurs comportements à l’avenir.

Un syndic autorisé en insolvabilité peut aussi vous diriger vers d’autres services, notamment de consultation et de consolidation de dettes ou vers des conseillers en gestion des finances ou du budget, pour vous aider à tirer le maximum de votre nouveau départ financier. Qu’importe l’option (ou la combinaison d’options) qui fonctionne dans votre situation, vous serez accompagné dans une prise de décision efficace pour atteindre les résultats escomptés rapidement.