Santé mentale et la prévoyance de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité

Je ne crois pas que les législateurs avaient en tête la santé mentale lorsque la Loi sur la faillite et l'insolvabilité (« LFI ») est entrée en vigueur en 1950. Je crois plutôt, comme le précise la Loi, qu'ils voulaient créer un système de réhabilitation financière qui donnerait aux débiteurs bien intentionnés et malchanceux une option pour repartir à neuf. Intentionnelle ou non, leur prévoyance est digne de mention.

Dettes et santé mentale

Au fil des rencontres avec mes clients, je reconnais le rôle déterminant que joue la LFI dans l'amélioration de la qualité de vie et la progression des gens aux prises avec des problèmes de santé mentale. L'élimination de ses dettes est loin d'être un remède miracle, mais elle fait certainement partie de la solution. Les études démontrent qu'en réduisant (ou en éliminant) un des plus grands facteurs de stress que l'on puisse vivre, une personne se sent habituellement moins dépassée, peut réfléchir plus clairement et se consacrer à obtenir de l'aide et à mener une vie saine et active.

Prenons un récent sondage mené par l'Université McMaster auprès d'employés de la municipalité d'Hamilton, nés entre 1982 et 1997. Près du tiers des participants (29 %) ont déclaré que leur santé mentale était faible ou acceptable. Plus des trois quarts des sujets (80 %) ont affirmé que leur instabilité financière provenait de dettes élevées, de l'absence d'un emploi à plein temps ou du coût élevé de la vie. On peut donc conclure à une forte corrélation.

Poser les vraies questions

Bien que cette enquête ait été menée uniquement auprès de personnes de la génération Y, il ne faut pas en écarter les conclusions. La maladie mentale est omniprésente dans l'histoire de l'humanité. Elle était tout aussi répandue en 1950 qu'aujourd'hui, mais ce n'est que récemment qu'elle suscite l'attention et les discussions qui lui sont nécessaires. Heureusement, ce sont les personnes de la génération Y qui dirigent ces échanges, car elles n'ont pas peur d'admettre leurs soucis financiers, sont plus enclines à avouer un état plus dépressif ou anxieux et elles sont plus nombreuses à solliciter de l'aide, que ce soit d'un médecin ou d'un syndic autorisé en insolvabilité.

Des solutions à l'endettement qui changeront votre vie

Si vous craignez que votre santé mentale influence vos décisions financières, ou si vous avez l'impression que vos finances ont une incidence sur votre santé mentale, sachez que nous pouvons vous aider.

Au cours d'une consultation gratuite et confidentielle, un syndic autorisé en insolvabilité passera en revue votre situation financière et vous aidera à comprendre vos options. Peu importe la solution, que ce soit une proposition de consommateur, une faillite ou une autre option, il vous aidera à prendre la meilleure décision pour vos besoins. Une fois pour toutes, mettez l'instabilité financière derrière vous, prenez un nouveau départ et faites un pas de plus vers le bien-être mental.