Survivre à une diminution de revenu

Il est parfois très difficile de faire face à une diminution de revenu, surtout si elle découle d'un imprévu comme une mise à pied, un congédiement ou une réduction des heures de travail. D'autres événements marquants, comme des problèmes de santé ou un divorce, peuvent conduire à une baisse du revenu de ménage sur une longue période et, ultérieurement, à des difficultés budgétaires.

Comment s'en sortir

La meilleure façon de survivre à ce genre de situations est de prévoir l'imprévisible. Autrement dit, il faut vous doter d'un plan et constituer un fonds d'urgence que vous utiliserez en cas de besoin.

La somme à épargner pour votre fonds d'urgence dépend de votre revenu, de vos dépenses mensuelles, du nombre de personnes à votre charge et de votre train de vie. Toutefois, la plupart des experts s'entendent pour dire qu'elle devrait couvrir les dépenses courantes pour une période d'au moins trois à six mois, voire de neuf mois selon certains. Ce pécule vous permet de subvenir à vos besoins essentiels, comme les paiements du loyer ou de l'hypothèque, l'impôt foncier, l'épicerie, les assurances et les services publics, pendant que vous cherchez une solution durable.

Connaissez votre ratio d'endettement

Une autre stratégie consiste à surveiller votre ratio d'endettement. Ce ratio vous indique la part de votre revenu brut (avant impôt) déjà affectée au remboursement de vos dettes mensuelles, comme vos cartes et marges de crédit, vos prêts auto et vos coûts de logement. Pour calculer votre ratio d'endettement, divisez le montant de vos dettes mensuelles (p. ex., 920 $) par votre revenu brut mensuel (p. ex., 3 000 $), puis multipliez le résultat par 100 (31 %).

Idéalement, le ratio doit être le plus bas possible. S'il est inférieur à 40 %, votre niveau d'endettement est généralement acceptable. La gestion proactive de vos dettes et la réduction de celles-ci pendant les périodes favorables vous permettront de pallier beaucoup plus facilement une diminution de revenu.

D'autres stratégies à envisager

Si vous n'avez pas été en mesure de constituer un fonds d'urgence ou que celui-ci est presque à sec, songez à adopter quelques-unes des stratégies suivantes :

Revoyez votre budget. Quelles dépenses pourriez-vous réduire pour tenir compte de votre situation actuelle?

  • Cuisinez vos repas et évitez les sorties au restaurant.
  • Faites du covoiturage ou utilisez les transports en commun pour réduire vos frais d'essence.
  • Annulez ou changez votre abonnement au câble et choisissez une option moins coûteuse, comme Netflix.

Augmentez vos revenus. Êtes-vous en mesure d'occuper un deuxième emploi à temps partiel ou occasionnel?

  • Joignez-vous à une entreprise de transport coopératif, comme Uber.
  • Trouvez un emploi comme serveur.
  • Faites la promotion de vos services professionnels ou non professionnels en ligne ou dans les petites annonces d'un journal (p. ex., charpenterie, tenue de comptabilité, photographie, planification d'activités, peinture, etc.)

Départissez-vous de certains biens. Que pourriez-vous vendre dans une vente-débarras ou en ligne pour générer une rentrée de fonds immédiate?

  • Vieux téléphones intelligents
  • Outils et matériel de jardin
  • Appareils ménagers en bon état
  • Sacs à main
  • Bijoux
  • Équipements sportifs
  • Vêtements peu usés ou jamais portés

Tirez parti des programmes d'aide financière. Vos fournisseurs de services publics offrent-ils des options de subvention ou de réduction des coûts aux personnes à faible revenu?

N. B. Au Canada, de nombreux fournisseurs de services publics offrent le mode de versements égaux ou des options similaires de contrôle des coûts pour éviter les fluctuations saisonnières aux clients qui y sont admissibles.

Réduisez vos frais de logement. Pouvez-vous loger temporairement un locataire ou un pensionnaire de plus pour réduire votre loyer ou votre hypothèque?

  • Publiez une annonce pour trouver un colocataire sur Kijiji, EasyRoommate ou Roomster.
  • Annoncez une chambre à louer sur Airbnb.
  • Exploitez vos réseaux personnel et professionnel.

Réduisez vos dettes mensuelles. Pouvez-vous négocier avec vos prêteurs des paiements moins élevés, un taux d'intérêt réduit ou une remise partielle de dettes?

  • L'administrateur de votre programme de prêt d'études pourrait accepter de vous accorder une exemption d'intérêts ou une aide financière.
  • Vous êtes peut-être admissible à une carte de crédit assortie d'un taux d'intérêt moins élevé.
  • Vos prêteurs pourraient accepter de conclure une entente informelle de règlement de dettes qui prévoit des paiements mensuels réguliers.
  • Vous pourriez être admissible à un prêt de consolidation à un taux d'intérêt moins élevé.

Consultation confidentielle gratuite

Si votre revenu a diminué et que vous avez de la difficulté à rembourser vos dettes, un syndic autorisé en insolvabilité peut vous aider. Dans le cadre d'une consultation gratuite et confidentielle, il passera en revue votre situation financière et déterminera les options qui s'offrent à vous.

Si vous êtes admissible à une solution réglementée pour mettre fin à votre endettement, comme la faillite ou la proposition de consommateur, votre syndic vous aidera à comprendre les avantages et les inconvénients de chacune d'elles et à choisir celle qui vous convient. Quel que soit votre revenu, un nouveau départ sur le plan financier est à votre portée. Nous pouvons vous aider à vous libérer de vos dettes une fois pour toutes.