Les périls de l’emprunt

2014-11-21

Bradley Milne

Il nous faut tous un jour emprunter de l’argent. Par contre, vous devez le faire de façon intelligente. Un emprunteur averti doit comprendre et suivre certains principes fondamentaux :

  • Élaborer et suivre un budget réaliste. Ce budget vous procurera une meilleure compréhension de votre capacité à rembourser votre dette.
  • Prendre son temps au moment d’emprunter. Magasinez, et assurez-vous que vous obtenez un taux d’intérêt concurrentiel et raisonnable.
  • Lire et comprendre les documents que vous signez. Trop souvent, les gens signent un contrat pour obtenir du crédit sans comprendre le coût réel de l’emprunt, les frais de services et les autres frais connexes.
  • Comprendre ce que signifie affecter sa propriété en garantie sur un prêt et les conséquences en cas d’incapacité à s’acquitter de ses obligations financières. Dans bon nombre de situations, les gens empruntent de l’argent sans être conscients d’avoir affecté leur propriété personnelle en garantie sur le prêt. 

Emprunter intelligemment consiste également à connaître les difficultés que comporte l’accès à certaines formes de crédit.

Cartes de crédit

L’utilisation prudente de cartes de crédit, soit en remboursant le solde entier à l’échéance ou aussitôt que possible dans les délais prescrits, vous permet de maintenir les frais financiers au minimum et d’obtenir du crédit à plus long terme (p. ex., des prêts hypothécaires ou des prêts‑automobiles).

Bien que les cartes de crédit sont nécessaires pour de nombreuses opérations (p. ex., réserver une chambre d’hôtel), en règle générale, il est préférable d’utiliser de l’argent comptant pour vos achats. L’un des périls liés à l’utilisation de cartes de crédit est qu’elles peuvent donner lieu à des dépenses impulsives, sans réfléchir à la manière dont ces fonds seront remboursés ultérieurement. En raison des taux d’intérêt variant entre 15 % et 20 %, ou même plus, le solde à payer sur une carte de crédit peut augmenter rapidement. Si votre budget mensuel ne vous permet que d’effectuer le versement minimum, vous pourriez payer des intérêts pendant une longue période en ne réalisant aucun progrès important au chapitre du remboursement du capital.

Vous devriez toujours limiter le nombre de cartes de crédit que vous détenez. Par ailleurs, il n’y a rien de mal à établir une limite personnelle sur votre carte de crédit, plutôt que d’accepter les augmentations de limite automatiques et continues que peut vous offrir la société émettrice de votre carte de crédit, lesquelles pourraient vous causer des ennuis financiers ultérieurement.

Enfin, sachez que les cartes de crédit à la consommation ne pouvant être utilisées que chez un détaillant particulier ont tendance à être assorties de taux d’intérêt plus élevés que ceux de bon nombre d’autres cartes de crédit.

Marges de crédit

Même si les marges de crédit comportent des taux d’intérêt inférieurs à ceux de la plupart des cartes de crédit, bon nombre d’experts en finances estiment que ce type d’emprunt peut se révéler plus dangereux. Tout versement effectué sur une marge de crédit ne fait que rendre ce montant de crédit disponible de nouveau, tandis qu’avec un prêt personnel, vous seriez un peu plus près de vous acquitter de votre obligation financière. Tout comme les cartes de crédit, il existe un plus grand risque que le solde augmente au point où les versements minimaux ne permettent plus que de payer les intérêts.

Si vous utilisez votre marge de crédit pour la réparation ou la rénovation domiciliaire, sachez que l’institution financière qui vous fournit le crédit peut demander votre résidence en garantie, à l’instar d’une hypothèque de deuxième rang.

Prêts de consolidation de dettes

Si votre crédit n’a pas été entaché par des défauts de paiement ou des mesures de recouvrement, vous serez peut-être en mesure de consolider vos dettes en un seul prêt dont le paiement mensuel sera assujetti à un taux d’intérêt plus faible que celui de vos cartes de crédit ou de vos autres dettes. Si votre cote de crédit est mauvaise, vous devrez peut-être recourir à un cosignataire ou à un garant, ce qui n’est pas toujours possible ni souhaitable. En revanche, si vous disposez d’une valeur nette sur un actif (comme une résidence), vous pourriez être tenu d’affecter cet actif en garantie.

Si vous disposez d’une valeur nette sur votre résidence, vous pourriez envisager de refinancer votre prêt hypothécaire et de vous servir des fonds pour rembourser vos dettes non garanties, en commençant par celles assujetties au taux d’intérêt le plus élevé. Généralement, un prêt hypothécaire présente un taux d’intérêt nettement inférieur à toute autre forme de dette.

Hypothèques de deuxième rang

Une hypothèque de deuxième rang peut constituer une option viable pour la consolidation d’une dette existante, pour autant que vous soyez en mesure d’obtenir un taux d’intérêt raisonnable et des modalités de paiement qui conviennent à votre budget mensuel. Cependant, selon mon expérience, la plupart des hypothèques de deuxième rang ont tendance à être obtenues auprès de prêteurs exigeant des taux d’intérêt élevés et des modalités de paiement qui, réalistement, ne peuvent pas être respectées à long terme. Au bout du compte, vous pourriez ne pas améliorer réellement votre situation financière et remplacer une mauvaise situation par une autre. La seule différence est que vous aurez pris un plus grand risque en affectant votre résidence en garantie sur une dette qui était auparavant non garantie.

Prêts sur salaire

Un prêt sur salaire est un prêt à court terme que vous devez habituellement rembourser au moyen de votre prochaine paie. Les périls liés à ce type de prêt sont bien connus, notamment les taux d’intérêt et frais de service connexes élevés. Une importante tranche de votre prochaine paie sera affectée au remboursement du prêt, ce qui entraîne la nécessité de contracter un autre prêt, créant ainsi une spirale d’emprunts très difficile à arrêter. Vous pourriez rembourser plusieurs prêts au fil du temps, mais aucun d’entre eux n’améliorera vraisemblablement votre cote de crédit. Cependant, si vous payez des intérêts et des frais de service élevés et ne remboursez pas le prêt en temps opportun, vous ferez probablement l’objet de mesures de recouvrement, et votre cote de crédit en souffrira.

Emprunts auprès de membres de la famille

Les emprunts auprès de membres de la famille peuvent comporter de nombreux pièges. Ils peuvent vous faire sentir inférieur ou créer une tension dans une relation, surtout si vous n’êtes pas en mesure de rembourser les fonds dans les délais convenus. Même si vous effectuez les paiements prévus, il n’en demeure aucune trace et, par conséquent, vous n’améliorez pas votre cote de crédit.