Quels sont les différents types de prêts personnels et pourquoi les utiliser?

Les prêts personnels sont offerts sous de nombreuses formes et à des fins diverses, comme l’achat d’une maison, le financement d’une automobile et la consolidation de dettes de cartes de crédit à taux d’intérêt élevé. Ces solutions financières vont du très spécifique (p. ex., un prêt hypothécaire) au plus général pour vous permettre de payer pour les biens et les services souhaités. Le coût du prêt personnel varie considérablement en fonction du profit que le prêteur pourrait réaliser et du risque qu’il prend en vous consentant un prêt. 

Vos besoins de financement varieront selon les différents stades de votre vie. Dans tous les cas, il est important de trouver le prêt qui convient le mieux à votre budget et à vos objectifs. 

Les types de prêts et leur structure

Pour trouver le prêt qui vous convient, il faut d’abord comprendre les différentes catégories de prêts et les modalités d’utilisation, les exigences de remboursement et les conséquences en cas de défaut de paiement. Il y a quatre grandes catégories dont on entend souvent parler :

Garanti ou non garanti

Un prêt est garanti si vous, en tant qu’emprunteur, devez offrir une garantie sous forme de liquidités ou de biens que le prêteur peut saisir en cas de défaut de paiement. Les exemples les plus courants sont une maison ou une copropriété dans le cas d’un prêt hypothécaire, ou une automobile dans le cas d’un prêt-auto. Les prêts garantis portent généralement intérêt à taux moindre. Toutefois, si vous n’effectuez pas vos paiements, le prêteur a le droit de saisir la garantie (c.-à-d. d’en reprendre la possession).

En revanche, un prêt non garanti ne comporte aucune garantie. Une dette non garantie présente un risque plus élevé pour le prêteur, car ses recours sont limités en cas de défaut de paiement. Par conséquent, les taux d’intérêt sont normalement plus élevés.

Renouvelable ou à tempérament

Un prêt renouvelable (on parle plus souvent de « crédit ») est un montant d’argent que pouvez emprunter et rembourser constamment tant que vous et le prêteur acceptez de garder le compte actif. D’ordinaire, le prêteur vous impose une limite d’emprunt et des frais mensuels pour garder le compte ouvert.

Voici quelques exemples : cartes de crédit, marges de crédit

Un prêt à tempérament est une somme forfaitaire que vous empruntez une seule fois et que vous remboursez par versements réguliers jusqu’à ce que vous ayez acquitté entièrement le capital et les intérêts. Vous ne pouvez pas aisément emprunter à nouveau sur un prêt à tempérament, mais les prêteurs peuvent être disposés à proposer un refinancement, ce qui nécessite généralement de remplir une nouvelle demande et peut avoir une incidence sur votre taux d’intérêt et vos modalités de remboursement.

Voici quelques exemples : prêts personnels, prêts hypothécaires, prêts automobiles, etc.

Types de prêts

De nombreux types de prêts sont offerts aux consommateurs, chacun ayant des règles, des fonctions et des restrictions précises, selon leur application. Même si les prêteurs vous vendent différents types de prêts tout au long de votre vie, cela ne signifie pas nécessairement que ce qu’ils offrent est adapté à votre situation actuelle, et encore moins à vos objectifs financiers et à votre style de vie.

Cartes de crédit et avances de fonds

Une carte de crédit est un prêt renouvelable non garanti et assorti d’une limite fixe. Elle vous permet d’emprunter et de rembourser des sommes à maintes reprises chaque mois. Il s’agit d’un moyen de paiement pratique offert par la plupart des magasins et des restaurants, mais il peut être facile d’en faire un usage excessif. En raison du risque plus élevé pour les prêteurs, les cartes de crédit ont généralement des taux d’intérêt plus élevés que les autres types de prêts. En fonction du type de carte, des avantages offerts et des antécédents en matière de crédit de l’emprunteur, ce taux varie généralement entre 15 et 30 %.

Avances de fonds
Certaines cartes de crédit permettent aux emprunteurs de retirer une petite somme à une succursale bancaire ou à un guichet automatique comme prêt à court terme. Ces avances de fonds semblent parfois utiles, mais elles risquent de s’avérer coûteuses. Dans un premier temps, les taux d’intérêt sur les avances de fonds sont généralement de 5 à 10 % plus élevés que pour les achats par carte de crédit ordinaires. En outre, les intérêts commencent à courir immédiatement, alors qu’ils ne commencent à courir que le mois suivant pour la plupart des autres types de prêts.

Prêts hypothécaires

Le prêt hypothécaire est un prêt à tempérament garanti qui permet d’acheter une propriété. En général, les modalités prévoient le paiement de versements mensuels sur une période de 15, 20 ou 25 ans.

La garantie est le bien immobilier lui-même (c.-à-d. la maison ou la copropriété). Si l’emprunteur n’effectue pas ses versements, le prêteur peut reprendre possession de la propriété en procédant à sa saisie.

Les taux d’intérêt sur les prêts hypothécaires sont généralement assez bas. Ils sont soit fixes (et renégociés après un nombre d’années déterminé), soit variables et soumis aux fluctuations du marché. L’acheteur peut faire appel à un courtier hypothécaire pour l’aider à trouver le taux le plus concurrentiel.

Prêts hypothécaires inversés

Le prêt hypothécaire inversé permet aux consommateurs d’emprunter sur la valeur de leur propriété, soit jusqu’à 55 % de la valeur totale de la propriété. Le montant qui vous est consenti varie selon votre âge, la valeur de votre propriété et le prêteur.

Les emprunteurs ne sont pas tenus d’effectuer des versements mensuels sur un prêt hypothécaire inversé. Le prêt est plutôt remboursé lorsqu’ils (ou leur succession) vendent la propriété. Il y a une part d’intérêts, mais elle provient aussi en principe des gains réalisés à la vente de la propriété.

Comme dans le cas d’un prêt hypothécaire traditionnel, l’emprunteur donne sa maison en garantie. Si la maison est en mauvais état ou si le marché immobilier s’effondre, le prêteur peut procéder à la reprise de la propriété.

Prêts sur la valeur nette de la propriété et marges de crédit hypothécaire

Les prêts sur la valeur nette et les marges de crédit hypothécaire permettent aux consommateurs d’emprunter sur la valeur nette (c.-à-d. la différence entre la valeur marchande actuelle et le prix d’achat initial) de leur propriété.

Comme son nom l’indique, un prêt sur la valeur nette est un prêt à tempérament garanti que l’emprunteur remboursera sur plusieurs années. Une marge de crédit hypothécaire, par contre, est une facilité de crédit renouvelable et garantie sur laquelle les emprunteurs peuvent emprunter et rembourser des sommes selon leurs besoins financiers. De nombreux propriétaires tirent parti des prêts sur la valeur nette et des marges de crédit hypothécaire pour rénover leur maison en espérant en augmenter encore plus la valeur. Cependant, il n’y a généralement aucune restriction quant à ce que les emprunteurs peuvent ou ne peuvent pas faire de cet argent.

Le prêt sur la valeur nette et la marge de crédit hypothécaire présentent tous deux plusieurs avantages et risques potentiels pour les emprunteurs. Les avantages comprennent :

  • un montant potentiellement important de liquidités (en fonction de la valeur nette);
  • de faibles taux d’intérêt (souvent inférieurs à ceux d’un prêt personnel non garanti);
  • des mensualités abordables (de nombreuses marges de crédit hypothécaire exigent des emprunteurs qu’ils ne remboursent que les intérêts courus chaque mois).

Les marges de crédit hypothécaire offrent également la possibilité d’emprunter continuellement sur la valeur nette de la maison et de rembourser la dette au moment opportun, à la condition que la marge de crédit demeure active.

Dans les deux cas, les inconvénients sont les suivants :

  • la propriété est donnée en garantie et elle peut faire l’objet d’une saisie si l’emprunteur ne rembourse pas le prêt;
  • les taux d’intérêt des marges de crédit hypothécaire sont généralement variables et peuvent devenir hors de prix lorsqu’ils sont en hausse.

Prêts automobiles

Il y a deux types de prêts pour l’achat d’une automobile :

Le prêt garanti

Le prêt garanti prévoit l’emprunt de la somme correspondant au prix d’achat de l’automobile. L’emprunteur effectue des versements mensuels et l’automobile est donnée en garantie. 

Le contrat de vente conditionnelle
Dans le cadre d’un contrat de vente conditionnelle, le vendeur demeure le propriétaire de l’automobile jusqu’à ce que l’emprunteur ait payé le prix d’achat intégralement. Habituellement, il s’agit d’un contrat mis en place par les concessionnaires automobiles au moyen d’une entente de financement. En général, une fois le contrat signé, le concessionnaire le vend à une société tierce de financement. Il s’agit de prêts à tempérament garantis qui prévoient le versement de mensualités. Si l’emprunteur n’effectue pas ses paiements, le prêteur ou la société de financement peut saisir l’automobile. 

Prêts de consolidation

Un prêt de consolidation est un prêt à tempérament généralement non garanti auquel les consommateurs peuvent accéder pour rembourser plusieurs dettes portant intérêt à des taux plus élevés, comme les cartes de crédit et les prêts sur salaire. L’objectif d’un prêt de consolidation est de regrouper les divers paiements mensuels en une seule mensualité abordable dont le taux d’intérêt est plus faible que celui que le consommateur payait auparavant. 

Le prêt de consolidation est souvent une stratégie efficace pour rembourser ses dettes plus rapidement, éviter de manquer des paiements et payer moins d’intérêts. Cependant, il est important de faire (et de refaire) ses calculs avant de procéder à une consolidation, car certains prêteurs mal intentionnés peuvent chercher à profiter injustement de la croyance des emprunteurs selon laquelle les prêts de consolidation sont toujours moins chers – ce qui n’est pas le cas.

Prêts sur salaire

Le prêt sur salaire est un prêt à tempérament à court terme, à coût élevé et non garanti, proposé par des prêteurs privés. Il est vendu aux consommateurs comme une solution abordable et efficace aux urgences financières à court terme. En réalité, il s’agit d’un appât conçu pour piéger les consommateurs dans un cycle permanent d’endettement.

Le processus habituel est le suivant : un particulier se rend chez un prêteur sur salaire afin d’emprunter suffisamment pour subsister jusqu’à son prochain jour de paie. Ce montant, plus les intérêts et les frais de service, est remboursable dans un délai d’une ou deux semaines. Cependant, étant donné que ces frais et intérêts représentent en moyenne environ 400 % par an, celui qui emprunte une fois doit se tourner de nouveau vers la même solution pour subsister jusqu’à la prochaine paie et ainsi de suite.

À titre de comparaison, le taux d’intérêt d’un prêt personnel comparable se situe généralement entre 10 et 20 %. Les cartes de crédit sont généralement assorties d’un taux de 15 à 30 %.

Marges de crédit pour étudiants

La marge de crédit pour étudiants est un prêt renouvelable et non garanti, offert par une banque ou un prêteur privé, sur lequel un étudiant peut continuellement emprunter et rembourser des sommes tout au long de ses études postsecondaires. C’est un moyen pratique de couvrir les droits de scolarité, l’achat des livres, le loyer et les autres dépenses courantes de tout étudiant. Chaque semestre, les prêteurs exigent une preuve d’inscription afin que le compte demeure actif.

Les taux d’intérêt des marges de crédit pour étudiants sont comparables à ceux des prêts d’études de l’État. Il s’agit d’une bonne solution pour les personnes qui ne remplissent pas les conditions requises pour bénéficier de prêts étudiants de l’État ou pour lesquelles ces derniers ne suffisent pas à couvrir entièrement les dépenses d’études et de subsistance.

Cependant, la plupart des marges de crédit pour étudiants requièrent le paiement mensuel des intérêts pendant toute la durée du prêt. En revanche, les prêts étudiants de l’État ne deviennent exigibles (ou les intérêts ne commencent à courir) que six mois après que l’étudiant a obtenu son diplôme ou a terminé son programme.

Prêts aux entreprises

De nombreuses banques et de nombreux prêteurs privés offrent des prêts aux particuliers qui souhaitent démarrer ou agrandir une entreprise. Il s’agit généralement de prêts à tempérament, mais certains prêteurs accordent parfois une marge de crédit renouvelable en fonction des moyens financiers et des visées de l’entreprise. La plupart requièrent de l’emprunteur un plan d’affaires avant de consentir le prêt.

Bien que le prêt soit destiné à l’entité commerciale, les créanciers exigeront souvent une garantie personnelle de la part du propriétaire de l’entreprise. Si l’entreprise est en défaut de paiement, la dette devient la responsabilité du particulier, qui doit la rembourser. Certains exigent également une garantie, en fonction du montant du prêt.

Informez-vous

L’endettement peut être un outil utile pour soutenir vos objectifs financiers, mais il est essentiel de garder à l’esprit que vous prenez également un risque financier important chaque fois que vous empruntez de l’argent. Passez soigneusement en revue votre budget avant de contracter une dette afin de déterminer le montant des mensualités que vous serez en mesure de payer.

Veillez également à lire l’entente et à vous assurer que vous la comprenez parfaitement. Acceptez-vous un prêt renouvelable ou à tempérament? Devez-vous fournir une garantie? Dans l’affirmative, laquelle? Votre taux d’intérêt est-il fixe (reste le même chaque mois) ou variable (change selon le marché)? Est-il concurrentiel par rapport aux taux des autres prêteurs?

Quel est le montant de votre versement mensuel? Combien de temps vous faudra-t-il pour rembourser entièrement la dette? Quelles sont les conséquences si vous manquez un paiement ou remboursez le prêt par anticipation?

Il est motivant de penser à toutes les façons dont un prêt peut vous aider à aller de l’avant, mais il est d’abord essentiel de vous assurer que l’emprunt est pertinent et ne deviendra pas un fardeau pour vous.