La moitié des Québécois sont à 200 $ ou moins de l’insolvabilité (une hausse de 10 points depuis juin, la plus forte par rapport aux autres provinces)

L’indice des dettes à la consommation de MNP confirme les préoccupations des Québécois devant l’incertitude de l’emploi

MONTRÉAL (Québec), 13 octobre 2020 – Alors que la province entame son septième mois de perturbations économiques, la récession causée par la pandémie met en lumière les inégalités entre les mieux nantis et ceux qui doivent composer avec une perte d’emploi, des dettes, une éviction et l’insécurité alimentaire. À l’heure où les reports de paiements et les programmes d’aide gouvernementaux subissent des modifications ou tirent à leur fin, le dernier indice des dettes à la consommation de MNP fait ressortir des problèmes d’endettement au Québec.

La moitié (51 %) des résidents du Québec affirment que 200 $ ou moins les séparent de l’insolvabilité à la fin du mois, une hausse de 10 points depuis le sondage de juin, et le bond le plus important au Canada. Un quart (26 %) des Québécois se disent maintenant insolvables et incapables d’honorer leurs paiements chaque mois, une augmentation de 8 points.

« Nos résultats montrent que les difficultés financières qu’éprouvent les résidents de la province se sont accentuées après sept mois d’incertitude. Ceux qui ont perdu leur emploi ou qui sont privés de revenus ont toujours du mal à joindre les deux bouts, et bon nombre ignorent si leur poste existera encore après la pandémie », souligne Frédéric Lachance, syndic autorisé en insolvabilité chez MNP Ltée, à Montréal.

Tout indique que la situation pourrait rapidement s’aggraver à mesure que les paiements deviendront exigibles. Quatre Québécois sur dix (39 %, +1) sont préoccupés par leur niveau d’endettement actuel, soit la plus forte proportion depuis 2017 (sommet de 47 % atteint en mars 2020). Bien qu’ils soient maintenant un peu moins nombreux à avoir ce sentiment, le tiers des répondants (35 %, -2) craignent toujours de perdre leur emploi ou qu’un membre de leur ménage perde le sien.

« Après les épreuves qu’ils ont traversées cette année, beaucoup de gens ont besoin d’aide pour gérer leurs dettes. Ils doivent savoir que cette aide existe et qu’ils ont droit à une consultation gratuite », ajoute M. Lachance.

M. Lachance croit que, pour certains, la faillite sera probablement la meilleure option, mais que selon les revenus et les dettes de chacun, les stratégies adoptées pourraient être une combinaison de ce qui suit.

  1. Budget – Création d’un plan financier mensuel servant à faire le suivi des revenus et des dépenses et potentiellement à libérer plus d’argent pour rembourser les dettes.
  1. Financement – Renégociation des modalités et des taux d’intérêt des comptes de crédit existants afin de réduire le coût mensuel des dettes et d’en faciliter le remboursement.
  1. Liquidation – Vente d’actifs de grande valeur, comme les véhicules, les biens récréatifs, les articles de sport et les bijoux afin d’obtenir les fonds requis pour régler ses dettes.

  2. Consolidation – Regroupement de toutes les dettes en un seul paiement mensuel assorti d’un taux d’intérêt moyen plus faible afin de réduire les paiements et leur coût total.

  3. Conseils financiers – Recours à un professionnel en gestion de l’endettement pour négocier une entente de paiement juridiquement non contraignante avec les créanciers.

  4. Proposition de consommateur – Recours à un syndic autorisé en insolvabilité pour négocier avec les créanciers une entente de règlement juridiquement contraignante et sans intérêt afin de diminuer le montant dû et d’étaler les paiements sur une période maximale de cinq ans.

  5. Faillite – Procédure judiciaire qui offre une protection immédiate aux personnes qui éprouvent des difficultés financières et qui peut éteindre les dettes en combinant la liquidation des biens et (possiblement) des paiements mensuels. La faillite peut être l’option tout indiquée pour ceux 1) dont le salaire a fait l’objet de saisies, 2) qui sont incapables de régler à temps leurs paiements de cartes de crédit et de prêts, 3) qui reçoivent des avis de retard ou des appels de créanciers ou 4) dont les dettes excèdent la valeur de leurs avoirs.

Les syndics autorisés en insolvabilité sont les seuls professionnels dont le travail est régi par le gouvernement fédéral et qui ont l’expertise pour fournir des conseils sur toutes les solutions à l’endettement et s’assurer que les personnes aux prises avec des problèmes financiers puissent en profiter.

MNP Ltée offre des consultations gratuites par vidéoconférence et par téléphone. Visitez le site MNPdettes.ca pour prendre rendez-vous ou lancer une discussion en ligne.

À propos de MNP Ltée

MNP Ltée, division du cabinet comptable national MNP sencrl, srl, est le plus important groupe de professionnels en insolvabilité au Canada. Depuis plus de 50 ans, notre équipe chevronnée de conseillers et de syndics autorisés en insolvabilité travaille avec les particuliers pour les aider à surmonter leurs difficultés financières et à reprendre leurs finances en main. Comptant plus de 230 bureaux d’un océan à l’autre, MNP aide chaque année des milliers de Canadiens qui éprouvent d’importants problèmes d’endettement. Visitez notre site Web au MNPdettes.ca pour communiquer avec un syndic autorisé en insolvabilité ou utiliser gratuitement nos outils d’autoévaluation de l’endettement.

À propos de l’indice des dettes à la consommation de MNP

L’indice des dettes à la consommation de MNP permet de prendre le pouls des Canadiens à l’égard de leur endettement et de mesurer leur capacité à payer leurs factures, à faire face aux imprévus et à absorber les hausses de taux d’intérêt sans risquer l’insolvabilité. Réalisé par Ipsos et mis à jour chaque trimestre, cet indice est l’un des baromètres les plus fiables de la situation financière des Canadiens.

L’indice, qui en est à sa quatorzième édition, se situe maintenant à 94 points, soit le deuxième plus bas jamais compilé, un résultat très proche du creux sans précédent enregistré en mars dernier. Consultez le MNPdettes.ca pour en savoir plus.

Les données les plus récentes, qui ont servi à produire le quatorzième indice des dettes à la consommation de MNP, ont été compilées par Ipsos entre le 1er et le 3 septembre 2020 pour le compte de MNP Ltée. Dans le cadre de ce sondage, un échantillon de 2 001 Canadiens d’au moins 18 ans ont été interrogés. Une pondération visant à équilibrer les données démographiques a ensuite été réalisée pour s’assurer que la composition de l’échantillon reflète celle de la population adulte selon les données du recensement et pour fournir des résultats représentatifs de l’ensemble de la population. La précision des sondages en ligne d’Ipsos est mesurée au moyen d’un intervalle de crédibilité. Dans le cas présent, les résultats se situent à plus ou moins 2,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20, de ceux qui auraient été obtenus si tous les adultes canadiens avaient pris part au sondage. L’intervalle de crédibilité sera plus large parmi les sous-ensembles de la population. Tous les questionnaires et sondages peuvent être affectés par d’autres types d’erreurs, notamment l’erreur de couverture et l’erreur de mesure.

Un sommaire de certaines données nationales vous sera fourni sur demande.