L’arrivée d’un enfant et les défis financiers qu’elle entraîne

Devenir parent est un processus unique à chacun. Que ce soit planifié avec soin ou par surprise, en couple ou seul, chose certaine, votre vie ne sera plus jamais la même.

Vous ne serez pas étonné d’apprendre que ce sont vos finances qui subissent l’un des contrecoups les plus importants et les plus rapides de cette bonne nouvelle. Vous avez désormais à votre charge une autre personne qui dépend de vous pour tous ses besoins. Au même moment, le revenu de votre ménage connait probablement une baisse, puisque vous engagez de nouvelles dépenses liées aux soins de votre enfant.

Par contre, nous avons de bonnes nouvelles : vous pouvez commencer à planifier ces changements dès l’annonce de la grossesse. Vous réduirez ainsi les chances d’être pris avec une dette que vous n’arriverez pas à gérer.

Comme dans bien des situations, tout défi se surmonte mieux si on le divise en plus petites bouchées. Dans le cas qui nous intéresse, nous avons réparti les conseils selon qu’ils s’appliquent à court, à moyen ou à long terme.

Court terme : Revenus

Il peut être utile de savoir ce que vous prévoyez gagner au moment où le bébé arrivera. Voici certains des éléments dont il faut tenir compte :

Avez-vous droit aux prestations de maternité ou parentales?

Les Canadiens ont la chance d’avoir accès à des prestations de maternité et parentales. Il est très simple d’évaluer le montant des versements au moyen de l’outil de calcul sur le site Web du gouvernement du Canada.

Si vous êtes un travailleur indépendant, vous n’avez peut-être pas droit à ces prestations. Vous devrez donc déterminer pendant combien de temps vous pouvez vous permettre de vous absenter et qui serait le meilleur bénéficiaire du congé parental dans votre ménage afin de maximiser le revenu familial.

Votre employeur offre-t-il un complément salarial?

Pour faciliter la transition, de nombreux employeurs offrent un complément salarial temporaire pour le congé de maternité ou parental, souvent à un montant qui compense l’écart avec le salaire de l’employé à temps plein. Discutez de ces possibilités avec votre supérieur ou un conseiller en ressources humaines.

Combien recevrez-vous de la Prestation fiscale canadienne pour enfants?

À condition que votre dossier d’impôt soit en règle, vous commencerez à recevoir la PFCE peu après avoir complété l’enregistrement de la naissance de votre enfant. Le montant des versements auxquels vous avez droit est fondé sur vos déclarations de revenus antérieures, et vous pouvez utiliser ce calculateur en ligne pour déterminer la somme à laquelle vous pouvez vous attendre.

Moyen terme : Dépenses

Vous devriez prévoir les dépenses additionnelles suivantes :

Coûts de logement

Aurez-vous besoin d’un logement plus grand ou de dispositions différentes pour accueillir un nouveau membre dans la famille? Habituellement, il est facile d’ajuster notre logement actuel à l’arrivée d’un premier enfant, mais lorsqu’il s’agit d’un petit frère ou d’une petite sœur, votre trois et demie pourrait ne pas suffire.

Coûts de transport

Aurez-vous besoin d’un plus grand véhicule pour pouvoir y installer un siège d’enfant? Ou préférez-vous une poussette pour vos promenades ou le transport en commun?

Dépenses pour les vêtements et le logement

Les vêtements pour bébés deviennent rapidement trop petits, et vous aurez à changer votre poupon un nombre incalculable de fois, chaque jour. Vous devez aussi penser aux couches, aux lingettes et aux préparations pour nourrissons. De plus, vous constaterez une augmentation d’autres dépenses, comme l’électricité, puisque vous passerez plus de temps à la maison et aurez plus de lessive à faire. Profitez des objets de seconde main qu’on vous offre, optez pour des vêtements et des jouets d’occasion et cuisinez à la maison autant que possible pour réduire les dépenses.

Moyen et long termes : Tout-petits, enfants et adolescents

Les répercussions financières plus lointaines dépendront largement de ce qui se passera après les 12 ou 18 premiers mois. Retournerez-vous au travail ou serez-vous un parent au foyer? Inscrirez-vous votre enfant à des activités sportives? Aurez-vous besoin de services médicaux ou de soutien?

Vous devrez peut-être ajouter certains postes à votre budget :

  1. Services de garde
  2. Activités parascolaires
  3. Épargne pour les études
  4. Assurances
  5. Planification successorale
  6. Constitution d’un fonds d’urgence

Budget, budget, budget

Prenez note de tout ce que nous venons d’aborder et discutez-en avec les autres membres de votre ménage. Vous serez ainsi tous sur la même longueur d’onde et il sera plus facile pour vous de respecter votre budget et d’apporter les changements nécessaires au fur et à mesure.

Si vous trainez déjà une dette et croyez qu’un nouveau budget nuira à son remboursement, vous devrez peut-être envisager des manières de composer avec vos paiements avant l’arrivée du bébé.

Au cours d’une consultation gratuite et confidentielle, un syndic autorisé en insolvabilité analysera votre situation financière et vous aidera à trouver la meilleure option pour surmonter votre dette, comme une proposition de consommateur ou une faillite. Ces solutions, ainsi que bien d’autres possibilités, peuvent vous permettre de prendre un nouveau départ sur le plan financier.

Ce qui compte par-dessus tout, c’est que la solution que vous aurez choisie vous permettra de consacrer tout votre temps à votre famille qui s’agrandit.